Navigation – Plan du site

La méthodologie Paideia dans la formation en santé

The Paideia methodology in health training
Mariana Dorsa Figueiredo et Gastão Wagner de Sousa Campos
Traduction de Yvone Soares dos Santos Greis
p. 23-36

Résumés

L’article rend compte d’une recherche-intervention menée dans un cours de formation continue proposé aux professionnels de soins primaires du système de santé brésilien. Le cours a adopté comme référentiel pédagogique le « soutien Paideia », une méthodologie qui associe théorie et pratique, partant des problèmes concrets pour développer la capacité de réflexion et d’action des sujets (Campos, 2000). Le but de la recherche a été d’analyser les effets de l’usage de ce cadre méthodologique sur la formation et la pratique des professionnels, en prenant en compte la subjectivité. À partir de l’analyse d’un cas clinique suivi pendant le cours et des focus groups, nous avons identifié le développement de nouvelles connaissances, postures et compétences, essentielles à l’approche de la subjectivité. Les professionnels ont développé leur capacité de réflexivité critique et une posture plus ouverte à l’écoute et au partage des décisions avec les patients. Ils ont développé des savoirs et des compétences pour le travail interprofessionnel et en équipe, aussi bien que pour la gestion du travail dans le contexte des soins primaires. Nous avons conclu également que l’articulation entre réflexion et intervention peut contribuer à produire des changements chez les sujets, dans leurs pratiques et dans les services de santé.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Le soutien Paideia : formation comme pratique, pratique comme formation
3. Méthodologie de la recherche : le soutien Paideia dans un processus de formation en santé
4. Résultats : les constructions de la recherche
4.1. La reconnaissance de la biographie de Dona Ana
4.2. Les effets du cours
4.2.1. À propos de la clinique : écouter, réfléchir, partager
La capacité de réflexion critique
La capacité d’écouter
La capacité à partager
4.2.2. Gestion et travail en équipe : interface gestion-subjectivité
4.2.3. Gestion de soi : le travail comme œuvre
4.2.4. Le soutien Paideia comme stratégie de formation : l’expérience dans le collectif
5. Remarques finales et conclusion

Aperçu du début du texte

1. Introduction

Le Brésil a un système de santé universel, basé sur le droit à l’accès gratuit à tous les niveaux de soins. Les soins de santé primaires sont la structure stratégique pour le développement de l’ensemble du système. Leur rôle est d’accompagner la personne tout au long de la vie et de lui faire accéder, si besoin, aux soins spécialisés ou à l’hôpital.

Pour intervenir effectivement sur des déterminants psychosociaux de la santé, l’une des directives de la politique de santé brésilienne, spécialement dans le contexte des soins primaires, est inspirée d’une conception de soins appelée « Clinique élargie et partagée » (Campos, 2000). Cette conception présuppose de : 1) ne pas envisager uniquement la maladie comme objet de travail, mais considérer le sujet dans son existence ; 2) établir, outre la guérison et la prévention, la coconstruction de l’autonomie comme objectif de travail ; 3) établir un diagnostic ne comprenant pas uniquement le savoir clinique et épidémiologique, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mariana Dorsa Figueiredo et Gastão Wagner de Sousa Campos, « La méthodologie Paideia dans la formation en santé », Recherche et formation, 81 | 2016, 23-36.

Référence électronique

Mariana Dorsa Figueiredo et Gastão Wagner de Sousa Campos, « La méthodologie Paideia dans la formation en santé », Recherche et formation [En ligne], 81 | 2016, mis en ligne le 30 avril 2019, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://rechercheformation.revues.org/2609 ; DOI : 10.4000/rechercheformation.2609

Haut de page

Auteurs

Mariana Dorsa Figueiredo

Université de Campinas (UNICAMP, Brésil), faculté des sciences médicales, département de santé collective – madorsa@hotmail.com

Gastão Wagner de Sousa Campos

Université de Campinas (UNICAMP, Brésil), faculté des sciences médicales, département de santé collective – gastaowagner@mpc.com.br

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page