Navigation – Plan du site
Dossier
Autour des mots de la formation

« générique » et « typique »

About training words “generic” and “typical”
Philippe Veyrunes et Frédéric Yvon
p. 111-126

Résumés

Le texte présente les concepts de « générique » et « typique », utilisés en analyse du travail pour tenter d’articuler les dimensions individuelles et collectives. Il présente l’origine de chacun de ces concepts et les usages différents qui en ont été faits en éducation et en formation. Il se centre sur deux des approches de l’analyse de l’activité enseignante : la clinique de l’activité et le cours d’action. Il présente les développements qu’elles apportent à ces concepts et les usages qu’elles en font. Il se termine sur une analyse critique des intérêts et des limites de ces concepts.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Genre d’activité et genre professionnel
1.1. Genres du discours
1.2. Des genres de discours aux genres de techniques professionnels
1.3. Des règles génériques de métier
1.4. Des préoccupations communes
2. Type, typique et typicalisation
3. Bilan : générique ou typique ?

Aperçu du début du texte

Toute démarche d’analyse du travail se heurte à la difficulté de dépasser la simple description d’une activité singulière pour l’inscrire dans un champ interprétatif plus large. Lorsque l’analyse du travail est utilisée comme une technologie afin d’améliorer des conditions de travail d’un milieu professionnel déterminé ou pour concevoir une formation, la démarche peut être transposable mais les résultats obtenus doivent toujours être remis à l’épreuve dans une autre situation similaire. La généralisation des résultats d’une analyse de l’activité de travail est, de façon inhérente, problématique (Rochex, 2010 ; Yvon & Durand, 2012), de même que le transfert de tels résultats vers la formation. Dans les courants de l’analyse de l’activité enseignante, deux formes de généralisation sont proposées. La première propose de considérer certaines activités comme typiques (Ria, Sève, Durand & Bertone, 2004). La seconde propose de remettre en mouvement la dimension collective consubstantielle ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Veyrunes et Frédéric Yvon, « « générique » et « typique » », Recherche et formation, 75 | 2014, 111-126.

Référence électronique

Philippe Veyrunes et Frédéric Yvon, « « générique » et « typique » », Recherche et formation [En ligne], 75 | 2014, mis en ligne le 07 avril 2014, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://rechercheformation.revues.org/2185 ; DOI : 10.4000/rechercheformation.2185

Haut de page

Auteurs

Philippe Veyrunes

Université de Toulouse

Articles du même auteur

Frédéric Yvon

Université de Genève

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page