Navigation – Plan du site
Dossier
Articles

e-Learning et conflit instrumental

Entre didactique, pédagogie et technique
E-learning and instrumental conflict
E-learning und instrumentaler Konflikt
E-learning y conflicto instrumental
Pascal Marquet
p. 31-46

Résumés

Cet article traite de l’imbrication d’objets de différentes natures dans les situations d’enseignement-apprentissage instrumentées. Il caractérise d’abord les situations d’e-Learning en montrant en quoi elles sont plus complexes que celles d’apprentissages plus classiques. Puis il distingue divers niveaux d’appropriation selon qu’ils mettent en jeu des objets didactiques, pédagogiques ou techniques. C’est précisément la compatibilité de ces différents objets entre eux qui est au cœur des démarches d’ingénierie pédagogique et que le concept de conflit instrumental permet de reconsidérer. L’une des conclusions est que l’e-Learning ne devrait pas reproduire, ni même adapter ce qui se fait classiquement sans les TIC. Il ne devrait servir qu’à enseigner des contenus qui ne peuvent pas être enseignés sans moyens numériques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

1. L’e-Learning, une solution qui pose problème
2. La complexité des situations d’enseignement-apprentissage avec des moyens numériques
2.1 Les contenus d’enseignement et les contraintes imposées par les technologies disponibles
2.2 La nécessité de scénariser : une conséquence de l’introduction des TIC
2.3 La représentation sémiotique des contenus d’enseignement : quand l’écran fait écran à la connaissance
3. Le concept de conflit instrumental
3.1 Artefact, instrument et genèse instrumentale
3.2 Objet didactique, objet pédagogique, objet technique
3.3 Métaphore du cinéma
4. Discussion

Aperçu du début du texte

Il ne s’est écoulé que deux cents ans entre l’apparition de la première machine à enseigner et la généralisation des situations d’enseignement avec des ordinateurs, souvent qualifiées de situations instrumentées. Environ un siècle sépare le premier brevet américain portant sur la mécanisation de l’enseignement de la lecture en 1809 (Mœglin, 2010) et l’idée du psychologue américain Thorndike, qui en 1912 décrit un livre dont les pages se tourneraient à mesure que le lecteur exécuterait ce qui lui est demandé (Bruillard, 1997). Quelques années plus tard, en 1926, Pressey, lui aussi psychologue américain, propose une machine qui permet de poser des questions et de calculer des scores (voir Depover, 1987, pour une description). Les bases techniques de l’enseignement programmé, fondé sur la théorie de l’apprentissage dominante de l’époque, le béhaviorisme, sont là et vont prospérer jusqu’à la fin des années 1960.

Il faut attendre les années soixante-dix pour voir apparaître les premières ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Marquet, « e-Learning et conflit instrumental », Recherche et formation, 68 | 2011, 31-46.

Référence électronique

Pascal Marquet, « e-Learning et conflit instrumental », Recherche et formation [En ligne], 68 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2013, consulté le 25 octobre 2014. URL : http://rechercheformation.revues.org/1499

Haut de page

Auteur

Pascal Marquet

Université de Strasbourg, faculté de sciences de l’éducation, LISEC (Laboratoire interuniversitaire de sciences de l’éducation et de la communication-EA 2310)
Pascal.Marquet@unistra.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page